LES JARDINS DE JAÏNA

Derrière la jeune marque de cosmétiques Les Jardins de Jaïna se cache la discrète Jihene Bouraoui – qui gagne pourtant à être connue tant elle est lumineuse.

Dans une recherche perpétuelle du bon et du vrai, Jihene est partie il y a quelques années au Pérou où elle a appris la science ancestrale des plantes médicinales avec les femmes amazoniennes et les chamanes.

Revenue depuis à Paris, Jihene transcende aujourd’hui les propriétés des plantes sacrées d’Amazonie dans ses produits cosmétiques. “Cosmétiques” n’est d’ailleurs guère le mot adapté : convaincue que le corps est le reflet de l’âme et vice versa, Jihene propose plus des rituels (les Rituels Éclat, Vitalité et Sérénité) visant à se recentrer sur soi, que des produits purement cosmétiques.

Les Jardins de Jaïna ne promettent pas la jeunesse éternelle aux femmes, mais plutôt un alignement de leurs beautés extérieure et intérieure. Le message n’est certes pas dans les normes publicitaires actuelles, mais il résonnera fort en celles de nous qui souhaitent embrasser pleinement leur authenticité et leur féminité profonde.

Renouer avec le féminin profond, accepter en plénitude la personne que l’on est – et même faire un clin d’œil aux sorcières blanches qui manipulaient et manipulent encore le pouvoir des plantes – tout cela dénote d’une volonté de simplicité et de vérité bien loin des clichés actuels sur la féminité actuelle.

Les Jardins de Jaïna s’inscrivent dans cette démarche de simplicité et de vérité : les ingrédients sont bios, cueillis à l’état sauvage (l’altération des ingrédients bruts est monnaie courante en cosmétique), sans parabènes, propylène ou butylènes glycols, pétrole, sulfate, phtalates, OGM, silicone, pesticides, colorants artificiels.

Si l’on doit parler de plantes ancestrales, la crème de jour “La Rose et le Dragon” contient par exemple du “sang de dragon”, réputé pour être un pansement liquide, cicatrisant, antifongique et antibactérien.

Les produits sont adaptés à tous les types de peau, même les plus sensibles.

Les processus de fabrication, qui privilégient les circuits courts, sont durables, responsables écologiquement et biologiquement et rémunèrent équitablement les tribus amazoniennes récoltantes (ce qui change des grandes maisons cosmétiques et des grands labos qui pillent l’Amazonie depuis des décennies).

Les textures sont très agréables à appliquer et à porter et les plantes diffusent des odeurs délicates.

Appliquer des préparations à base de plantes sacrées confère un autre type de force, qui en appelle à une féminité plus intérieure et plus ancestrale.

Peau et âme étant intimement liées, Les Jardins de Jaïna proposent également des produits “bien-être” : un parfum d’intérieur au néroli, une délicieuse tisane aux boutons de rose “pour ouvrir le cœur et apaiser la tête”, ou encore une bougie de massage aux beurres de cacao, karité et mangue.

Les Jardins de Jaïna proposent des produits qui sortent totalement de l’ordinaire : parlons par exemple de la bougie de massage. Il s’agit d’une huile de massage pour le corps que l’on fait au préalable chauffer sous la forme d’une bougie qui semble de prime abord bien usuelle. L’idée est géniale car s’y mêle le plaisir d’allumer une bougie et la satisfaction de prendre soin de son corps avec un massage bénéfique.

Cerise sur le gâteau, 15% des bénéfices sont reversés pour la reforestation de l’Amazonie.

Et, seconde cerise sur le gâteau, les prix des produits proposés par Les Jardins de Jaïna sont tout à fait abordables.

Vous l’aurez compris, je suis conquise.

3 Juin 2022