MONTMARTRE

Voici donc le Montmartre que j’aime : un Montmartre déserté par la foule, très tôt le matin et où la vie de village reprend ses droits paisibles.

Il est si bon de flâner très exactement là où le monde n’est pas, c’est-à-dire place du Tertre ou devant la basilique du Sacré-Cœur, pour apprécier le quartier de Lamark-Caulaincourt, l’avenue Junot, les vignes ou ce petit square qui se trouve derrière la basilique.

Voici donc le Montmartre que j’aime, tout en bleu et en vert, tout en escaliers et en pavés.