CHANTILLY

Le château de Chantilly tel que nous pouvons l’admirer aujourd’hui est une reconstruction qui date du XIXème siècle.

Chantilly est en effet à ses premières heures une forteresse dotée de sept tours entourée de douves, dont les Bouteiller de Senlis sont propriétaires. La forteresse fera l’objet d’une unique vente dans toute son histoire (elle sera transmise par héritage par la suite) en 1386 à la famille d’Orgemont et passe, faute de descendance, à un neveu, Guillaume de Montmorency en 1484.

La famille Montmorency possède Chantilly du XVème au XVIIème siècle mais c’est le connétable Anne de Montmorency qui marquera le plus fortement le domaine : il fait rénover la forteresse en 1528, fait aménager en 1538 la terrasse sur laquelle se dresse actuellement sa statue équestre, fait construire le Petit Château en 1551 et fait tracer les premiers jardins du domaine.

Chantilly est confisqué par Louis XIII lorsque Henri II de Montmorency se révolte contre l’autorité royale et est exécuté en 1632 mais le domaine est finalement rendu à l’une des sœurs d’Henri II de Montmorency, Charlotte, qui est l’épouse de Henri II de Bourbon-Condé. C’est ainsi que le domaine passe dans la maison de Condé, branche cadette de la maison Bourbon.

Leur fils, nommé le “Grand Condé” en raison de ses nombreuses victoires militaires, s’oppose à Mazarin et au jeune Louis XIV en participant à la Fronde. De fait, le domaine est à nouveau confisqué par l’autorité royale en 1652 mais il lui est rendu en 1659. Le Grand Condé, peu en cour à cause de son implication dans la Fronde, habite à Chantilly qu’il n’a de cesse d’embellir. Il fait dessiner le parc par André Le Nôtre, fait créer le Grand Canal et le Grand Degré. Les fêtes y sont somptueuses et la chère y est raffinée sous l’égide du maître d’hôtel François Vatel – qui s’y suicidera, faute de marée.

A la Révolution française, le château est confisqué et pillé. Vendu en 1799, les nouveaux propriétaires entreprennent de le démolir afin d’en récupérer les pierres avant de se voir retirer la propriété du domaine : le Petit Château et les Grandes Écuries sont saufs.

En 1830, au décès du dernier prince de Condé, Chantilly passe au fils du roi Louis-Philippe, le duc d’Aumale. De 1876 à 1882, le duc d’Aumale fait reconstruire le château d’origine sur les anciennes fondations (qui sera appelé le Château Neuf), sur les plans de l’architecte Honoré Daumet. Il y installe ses impressionnantes collections de peintures, de dessins et de livres anciens.

Veuf et sans enfant, il décède en 1897 et lègue Chantilly à l’Institut de France.

Le Petit Château à gauche et le Château Neuf à droite avec le toit de la chapelle et le pont de la Herse

Le Château Neuf

La statue d’Anne de Montmorency sur la Terrasse du Connétable

Une fois passé le pont de la Herse, la Cour d’Honneur est étonnante, avec sa chapelle et sa galerie couverte.

Photo par Maurice Schair Ron

Le vestibule d’honneur

Le cabinet des livres

Les grands appartements, qui sont situés dans le Petit Château, sont aménagés comme pièces d’apparat par le duc d’Aumale.

La Galerie des Cerfs

Le duc d’Aumale, en décédant, lègue d’incroyables collections à l’Institut de France : le musée Condé réunit la deuxième collection de peintures anciennes de France après le musée du Louvre. Principalement constituée d’œuvres françaises et italiennes, la collection compte trois Raphaël, trois Fra Angelico, sept Poussin, quatre Watteau et cinq Ingres. La collection de manuscrits enluminés compte les Très Riches Heures du Duc de Berry. Le prêt d’œuvres étant interdit par le legs du duc d’Aumale, l’ensemble de ces collections n’est visible qu’à Chantilly.

La Grande Galerie

La Tribune

Photo par Maurice Schair Ron

La Tour du Connétable

Le parc de Chantilly, qui couvre 115 hectares dont 25 hectares de plans d’eau, était l’une des créations préférées de Le Nôtre. Parterres à la française, bassins et statues ornent les jardins.

Photo par Maurice Schair Ron

La Tour du Trésor

Photo par Maurice Schair Ron

Le Parterre de la Volière

Photo par Maurice Schair Ron

Le Petit Château

Très animé en été, le domaine de Chantilly est d’une quiétude parfaite en automne et les douves qui entourent le château lui donnent un aspect follement romantique.

Photo de Maurice Schair Ron (parlons deux secondes de Maurice. Et de Gary. J’ai rencontré Maurice grâce à Instagram. Maurice est un gentleman vénézuélien installé aux États-Unis, qui adore l’Europe, et ça a un sens fou d’un point de vue culturel. Gary est le mari de Maurice. Lorsqu’ils viennent en France, nous nous accordons une journée, entre visite de château, apéritif et diner – mes enfants sont souvent présents et c’est un joyeux bazar. Ce que j’aime en Maurice, c’est Gary, et ce que j’aime en Gary, c’est Maurice. Mais encore, ce que j’aime en Maurice, c’est Maurice et ce que j’aime en Gary, c’est Gary. Vous voyez ce que je veux dire)

Le 4 Novembre 2022