PARC MONTSOURIS

Voici encore un bien joli parc que l’on doit à Napoléon III et au préfet Haussmann.

Le parc Montsouris doit son nom aux nombreux rongeurs qui s’étaient installés dans les moulins qui longeaient bien avant la construction du parc la rivière de la Bièvre, un affluent de la Seine aujourd’hui recouvert.

Haussmann décide de la construction du parc en 1860 et en confie la réalisation à Adolphe Alphand. L’inauguration a lieu en 1869.

Les similitudes entre le parc Montsouris et le parc des Buttes-Chaumont sont criantes : aménagés tous deux par Adolphe Alphand, ils sont tous deux conçus comme des jardins à l’anglaise, agrémentés de lacs, d’îles et de collines.

Construit sur d’anciennes carrières (tout comme les Buttes-Chaumont), l’aménagement du parc posa de multiples difficultés car le lieu avait servi à ensevelir les 800 tombereaux d’ossements qui avaient été retirés du Cimetière des Innocents, situé en plein milieu de Paris aux Halles lors de sa fermeture définitive en 1786.

Plus de 1400 arbres y sont plantés et de nombreuses espèces volatiles y trouvent refuge.

L’endroit est tout à fait bucolique.

La rue du Square Montsouris est toute aussi bucolique.