L.I.L.A.R

Porter de nos jours un tailleur sur-mesure pourrait paraître désuet, et c’est pourtant follement moderne.

Presque post-moderne d’ailleurs, si l’on considère (comme moi) le marché de la fast fashion déjà dépassé – du fait de son manque de qualité, de son manque d’âme et de son manque d’éthique tant environnementale que sociale.

Dans un monde qui manque cruellement de sens, on ne peut nier ici et là un retour grandissant aux valeurs, à la qualité et à ce petit supplément d’âme qui fait toute la différence.

Et ce n’est pas Sandrine Rocher Derichebourg, la fondatrice de L.I.L.A.R qui me contredira, car c’est exactement ce que représente sa belle marque, qui a d’ailleurs bien évolué depuis sa création en 2017.

L.I.L.A.R, l’acronyme de “Love Is Like A Rose”, proposait en effet à ses débuts une vision résolument dépoussiérée de la tenue de mariage, à la fois urbaine, épurée, presque rock – mais toujours romantique.

Forte du succès de ses collections mariage, Sandrine a vite souhaité dépoussiérer le vestiaire masculin et féminin de ville à l’avenant.

Que l’on parle de tenue de mariage ou de tenue de ville, la qualité L.I.L.A.R se niche autant dans les tissus que dans la confection. La majorité des tissus employés par L.I.L.A.R sont des tissus produits en Angleterre par la prestigieuse maison familiale française Dormeuil, fondée en 1842. Les cotons sont quant à eux bios et sont produits en Belgique et en France. La confection, qui a lieu à Paris dans l’atelier L.I.L.A.R, se fait à la commande et sur-mesure, dans une optique responsable, éthique, durable de consommation raisonnée. Outre l’ajustement parfait à la silhouette de chacun ou chacune, la personnalisation se fait principalement sur le choix des doublures et des boutons.

Voici pour les valeurs, voilà pour la qualité.

Et même si le supplément d’âme se trouve dans le vêtement lui-même, qui a été choisi, ajusté et personnalisé, l’immense supplément d’âme, c’est Sandrine elle-même qui nous l’offre. Car il faut que l’on parle du sourire de Sandrine. Il illumine le beau showroom qu’elle a investi au 205 rue Saint-Honoré et la qualité de son écoute, sa prévenance, sa gentillesse tellement authentique transforment ce qui pourrait être un simple achat en une expérience pleine de chaleur humaine.

Les collections proposées par L.I.L.A.R sont à la fois classiques, élégantes, épurées, mais l’ensemble a toujours du chien, ce petit “je ne sais quoi” tellement parisien.

Voici donc quelques modèles, photographiés par Sandrine elle-même, à l’hôtel Pigalle. Nous avons convoqué des univers communs : le cabaret, “Victor Victoria”, le vieux Hollywood, le vieux Pigalle rêvé de “Moulin Rouge” et toujours cette nonchalance tellement parisienne.

Robe blanche de mariage L.I.L.A.R – Escarpins Gucci

Robe longue noire L.I.L.A.R – Gants longs et manchette vintage – Pochette vintage chinée chez Marcel et Jeannette

Chemise noire L.I.L.A.R – Chapeau haut-de-forme vintage et canne chinés chez Marcel et Jeannette – Ceinture vintage chinée chez Miss Griffes

Tailleur blanc L.I.L.A.R

Costume rayé L.I.L.A.R – Escarpins Gucci – Chapeau Céline Robert

A l’hôtel Le Pigalle

Photos par Sandrine Rocher Derichebourg

Assistance de rêve par Emma Verdier Kremer

L.I.L.A.R