CALME BLANC

Publié en 1963, Calme Blanc (Dead Calm) est l’un des derniers romans de Charles Williams, prolifique auteur de polars américain des années 50 et 60.

Une douzaine de ses romans a été adaptée au cinéma, le plus connu étant probablement Calme Blanc justement, réalisé en 1989 par Phillip Noyce avec Sam Neill et Nicole Kidman. Un premier projet d’adaptation par Orson Welles avait vu jour sans pour autant aboutir.

Vivement Dimanche, le dernier film de François Truffaut, dans lequel Fanny Ardant est si pétillante, est également tiré de l’un des romans de Charles Williams.

Revenons à Calme Blanc. John et Rae Ingram sont en lune de miel sur leur voilier en plein Océan Indien, lorsqu’ils secourent un jeune homme, Hughie, dérivant sur un canot de sauvetage. Hughie leur explique qu’une intoxication alimentaire a décimé tout l’équipage de son navire, qui est par ailleurs en train de sombrer.

Profitant du sommeil de Hughie, John, suspicieux, décide d’aller vérifier ses dires. Il quitte Rae et Hughie pour s’embarquer vers le navire en détresse. Deux personnes s’y trouvent, bien vivantes, mais ligotées. La panique monte en John.

La panique monte également en Hughie, lorsqu’il comprend à son réveil que John est parti vers le navire en détresse. Hughie prend Rae en otage en prenant les commandes du voilier.

Deux navires, un couple séparé par un psychopathe. John et Rae vont-ils survivre et se retrouver ? Le suspens de ce polar est avant tout psychologique, et c’est haletant.

Pull Monoprix – Short Versace – Mocassins Lario 1898 – Chapeau Authentic Panama – Lunettes de soleil Chanel