LA BUTTE-AUX-CAILLES

La Butte-aux-Cailles, dans le 13ème arrondissement de Paris, a su préserver son âme villageoise dans une métropole dessinée au forceps par le baron Haussmann. Et pour cause : les carrières de calcaire qui sillonnent le sol de cette colline parisienne ne permettaient pas la construction de lourds immeubles. A la place, de petites maisons parsèment le quartier, et c’est charmantissime.

D’ailleurs, la Butte-aux-Cailles n’a rejoint Paris qu’en 1860 et la seule patte haussmannienne ne se retrouve que dans la construction d’un puits artésien, place Paul-Verlaine. Encore est-ce une patte bien légère car les travaux furent abandonnés, car trop complexes d’un point de vue technique. Ce n’est qu’en 1903 que l’eau de source jaillit du puits. La piscine de la Butte-aux-Cailles, construite sur cette place Paul-Verlaine, est d’ailleurs alimentée par cette source d’eau et le puits de la place ravitaille les habitants du quartier.

Le quartier est plein de surprises, et il faut commencer par la Cité Florale pour finir sur les hauteurs de la Butte-aux-Cailles, autour de la place de la Commune-de-Paris, pour savourer un verre.

La Cité Florale est un ensemble de six minuscules rues, toutes nommées selon un nom de fleur. Les petites maisons fleuries datent de 1930. L’ensemble est tout à fait charmant, et le vert domine partout : fleurs, arbustes et arbres ont pris possession des lieux pour notre plus grand plaisir.

La rue Dieulafoy est tout aussi ravissante, quoique dans un genre différent – presque trop parfaite, tant la symétrie des petites maisons est respectée.

Derrière la rue Dieulafoy, la rue du Docteur Leray et la place de l’Abbé Georges Hénoque sont également ravissantes.

En remontant vers le nord, le square des Peupliers est un ensemble de trois minuscules ruelles, à l’entrée tellement confidentielle qu’il est facile de le rater.

L’église Sainte-Anne de la Butte-aux-Cailles est assez impressionnante :

La piscine de la Butte-aux-Cailles, de style Art Nouveau, est tellement belle qu’elle est l’une des deux piscines parisiennes classées.

La Petite Alsace, rue Daviel avec ses maisons à colombages :

Villa Daviel :

La rue de la Butte-aux-Cailles et la place de La Commune-de-Paris sont les meilleurs endroits pour boire un verre ou diner :