CERTAINS L’AIMENT CHAUD

“Certains l’aiment chaud”, réalisé par Billy Wilder en 1959, réunit Tony Curtis, Jack Lemmon et Marilyn Monroe.

Deux amis musiciens, Joe (interprété par Tony Curtis) et Gerry (Jack Lemmon), prétendent être des femmes pour échapper à la mafia de Chicago de 1929. Pour tromper les gangsters qui sont à leurs trousses, ils deviennent Josephine (Joe) et Daphne (Gerry), et intègrent un orchestre purement féminin qui fait route vers Miami. Ils y rencontre Sugar, jouée par Marilyn Monroe, qui n’a pas grande confiance en ses capacités et qui espère rencontrer et épouser un milliardaire à Miami.

Cependant, Joe développe un fort sentiment pour Sugar et se fait passer – lorsqu’il n’est pas Joséphine – pour un milliardaire, Junior. De son côté, Daphne fait l’objet d’une cour incessante de la part d’un vrai milliardaire cette fois-ci, Osgood Fielding III.

Le film, je crois, a fait avancer la cause homosexuelle. Il expose l’idée que l’amour peut prendre bien des formes et que chacun est aimable à sa manière. Lorsque Daphne essaye de repousser les avances de son milliardaire qui souhaite l’épouser, en lui expliquant qu’elle est en fait un homme, il lui répond “Well, nobody’s perfect”.

Voici une belle robe de plage Marni, que j’ai toujours trouvée très années 30.

Robe Marni – Chaussures Louboutin – Lunettes de soleil Tom Ford