MUSÉE ZADKINE

Le musée Zadkine et le musée Bourdelle sont les rares ateliers de sculpteurs qui ont pu être préservés et qui témoignent encore du Montparnasse des artistes.

Au début du XXème siècle, les artistes quittent Montmartre pour Montparnasse, où ils trouvent des ateliers à moindre coût : Modigliani, Soutine, Foujita, Chagall, Léger ou Picasso pour ne citer qu’eux, viennent s’établir dans le quartier, donnant naissance à la fameuse Ecole de Paris dont Zadkine est l’un des représentants.

L’effervescence artistique et cosmopolite caractérise l’âge d’or de Montparnasse. Artistes, collectionneurs et marchands se retrouvent dans les nombreux cafés du quartier.

« Guillaume Apollinaire, le poète de l’imprévu et du pittoresque, disait que Montparnasse était le nombril du monde. Apollinaire exagérait peut-être, mais pour ceux qui y habitent, Montparnasse est certainement la capitale de Paris ».  écrivait Tristan Tzara.

Le musée Zadkine est dédié à l’oeuvre d’Ossip Zadkine, né en 1890 en Russie, qui vécut et travailla dans la maison et les ateliers alentour, de 1928 à 1967.

Zadkine est considéré comme l’un des plus grands maîtres de la sculpture cubiste, mais cet intermède cubiste est suivi par la naissance d’un style plus personnel, fortement influencé par les arts grec et africain. Sa production artistique s’échelonne sur un demi-siècle et comprend plus de quatre cents sculptures, des milliers de dessins, aquarelles et gouaches, des gravures et des illustrations de livres.