OPÉRA GARNIER

Je suis toujours immensément émue par ce que représente le Palais Garnier.

Outre le fait qu’il s’agit d’un bâtiment d’une beauté absolument décadente, qui réunit en son sein plusieurs arts (l’art lyrique ! la danse ! la peinture et le plafond de Chagall ! la littérature et le fantôme de l’Opéra ! l’architecture !), le Palais Garnier illustre parfaitement le règne de la volonté.

Volonté de Louis XIV – dans un même temps immense dictateur moyennement éclairé et petit roi à talons qui ne trouvait grâce que dans la danse – d’instituer ce que l’on appellera par la suite la danse classique. Le Roi Soleil est en bonne place au Palais Garnier, dans ce petit vestibule adjacent au Grand Foyer, où rayonne au plafond un soleil sur fond noir (je me suis tout de même couchée par terre pour le photographier. Très chic).

Volonté de Napoléon III d’ériger ce bâtiment immense, d’une opulence et d’un luxe inouïs, symbole  avoué et assumé des transformations haussmanniennes du Paris de l’époque.

Et surtout, volonté de fer de ces danseurs et danseuses qui ont élu demeure dans ce Palais. J’admire particulièrement les danseurs classiques, car c’est la seule discipline – à ma connaissance – où la performance physique extrême rejoint l’art. Et encore faut-il que la performance disparaisse absolument derrière l’art. La danse classique est un art de vivre que l’on pourrait appliquer à tous les domaines de la vie : un effort extrême camouflé par une désinvolture et une facilité qui semblent sans limite.

J’admire cet art de vivre, que je trouve d’une dignité confondante.

Peut-être parce que je chausse encore les pointes de temps en temps.

Peut-être parce que je ne choisis que les premiers rangs lors des ballets, que je vois les muscles trembler et ployer légèrement sous l’effort intense et que cela m’émeut infiniment.

Peut-être parce que je trouve que c’est finalement la meilleure politesse que l’on puisse faire aux autres et surtout à soi-même : affronter les bourrasques de la vie avec discipline et sérénité.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.