PALAIS-ROYAL

Vous voyez souvent en photo ce pantalon avec ces chaussures. Pour deux raisons.

J’aime ce pantalon. Et j’aime ces chaussures.

Je blague.

Enfin, à moitié en réalité.

J’aime le chic intemporel que suppose un beau pantalon noir à galons. Et ce pantalon-ci, en crêpe souple, excessivement bien coupé, est une merveille à porter. Il permet n’importe quel mouvement, ne froisse pas et reste toujours d’une belle tenue.

J’aime aussi le chic sans effort que suppose un beau pantalon noir à galons, porté avec des chaussures plates et pointues. Celles-ci, à la fois confortables et habillées grâce aux paillettes, finissent parfaitement la silhouette, en faisant la jambe belle et dynamique.

 

L1010794

L1010810_2

L1010838

L1010839_2

Blouse Paul & Joe – Pantalon Giorgio Armani – Sac Gucci – Chaussures JCrew – Lunettes de soleil Chanel

 

Assez parlé chiffons, parlons du Palais-Royal.

J’aime ce havre de paix et de nature en plein milieu de Paris, parce qu’il allie nature, architecture et histoire (trois arguments de séduction massive à mes yeux).

Ce Palais, qui devient Royal uniquement lorsque Louis XIV y réside enfin, n’est que Palais-Cardinal de naissance, puisque construit par le Cardinal Richelieu.

“Tout ce qui est possible de trouver à Paris se trouve au Palais-Royal” écrivait un historien russe en 1790. Selon les siècles, on y a trouvé des rois, des émeutes, des prostituées, des fêtes galantes. On y trouve successivement un opéra, un cirque, un casino.

Bien qu’ayant connu mille événements, ce qui me reste toujours du Palais-Royal est son caractère à la fois délicieusement désuet et absolument intemporel.

C’est encore bien vrai aujourd’hui, que l’on trouve pléthore de plaisirs divers, variés et un tantinet désuets. On y trouve le souvenir de Colette, mon écrivain déraciné préféré, qui y a vécu. On y trouve Didier Ludot, l’antiquaire de la mode (et mon fournisseur officiel de petites robes noires, ça tombe bien), le parfumeur Serge Lutens (qui se trouve être mon parfumeur, ça tombe bien aussi), des petits restaurants bien sympas, et également… le Conseil Constitutionnel et le Conseil d’Etat (pour un avocat, ça tombe… bien, on se sent à la maison, n’est-ce pas).

 

 

L1010852_2

L1010868

L1010873

L1010875

L1010883

L1010890_2

 

Marquis-Paris-Logo-D-7[3]