TRAFIC D’INFLUENCE

Lorsque l’on est sur Instagram en compte public, et que l’on souhaite toucher un maximum de personnes, il y a deux postures.

La première est de considérer que l’on influence autrui : l’idée est d’amasser un maximum de followers et de ne suivre que quelques personnes choisies. Le message sous-jacent, finalement très égotique, est de dire que l’on influence mais que l’on est en aucun cas influencé. On ne répond pas aux commentaires, on interagit très peu avec les autres personnes. Une fois encore, Instagram est la version moderne du « miroir, mon beau miroir », qui rassure une blessure émotionnelle, et je dois dire que ces comptes sont légion.

La seconde posture est de considérer que l’on fait partie d’une communauté comme tout un chacun, que l’influence supposée est un bien grand mot – au mieux sommes-nous des sources d’inspiration – est que suivre un nombre conséquent de personnes est chose normale si l’on souhaite construire et vivre dans une communauté.

Je souhaite construire et vivre dans une communauté.

Mais cela ne vous étonne guère, n’est-ce pas.

 

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Marquis Paris - Manteau vert pont Alexandre III

Manteau Prada – Robe Christian Lacroix – Lunettes de soleil Miu Miu – Sac à main Chloé – Escarpins Stella Luna