THÉORIE DE LA RELATIVITÉ

Je sais que je radote, mais le regard porté par nos sociétés occidentales sur le corps de la femme ne cesse de m’interpeller.

Combien de fois ai-je lu ou entendu, qu’il s’agisse d’autres femmes ou de moi, “cette femme est belle pour son âge” ou bien “elle a un beau corps après tous ces enfants”.

Dieu que cela m’agace.

Il faut se décider. Selon l’opinion très personnelle de chacun, soit une femme est belle, soit elle ne l’est pas.

Si – selon l’opinion très personnelle de chacun – une femme est belle, pourquoi alors relativiser et minorer sa beauté ?

Puisqu’en filigrane, il faut bien évidemment entendre cet affreux non-dit : “elle n’est pas mal mais elle est vieille” ou encore “ça va, elle n’est pas trop abimée par trois grossesses”.

Un peu d’honnêteté, que diable.

De deux choses l’une : si les personnes dépassant un certain âge ou dont le corps s’est trouvé transformé par une ou plusieurs grossesses ne trouvent pas grâce aux yeux du quidam, que celui-ci ne se fende pas d’un compliment d’une laideur absolue, selon lequel il faut comprendre que rides et enfants sont somme toute d’affreux stigmates marquant le corps de manière irrémédiable et évidemment négative.

Qu’il se taise à tout jamais, le quidam.

Nul besoin de son opinion frelatée par les codes sociaux.

Il pollue notre atmosphère, le quidam, avec son jeunisme à tout crin.

Le pire… Le pire, c’est qu’il faudrait en plus être flattée par de tels compliments.

Impossible, en ce qui me concerne.

Lorsque j’entends “OH MON DIEU, tu as 41 ans, tu ne les fais pas”, que faire d’autre que de regarder mon interlocuteur avec l’œil morne et vide, voire vaguement agressif ?

Je n’ai aucune envie d’être jeune. Je vomis ma jeunesse, pendant laquelle je peinais à trouver ma place, vide de sens et d’expérience humaine, sotte et égoïste.

Je n’ai aucune envie de paraître jeune. Je veux être en bonne santé, heureuse et griffée par les rides d’expression.

Je veux être rayonnante. Avoir du charisme. Être une belle personne humainement. Être magnétique à force d’altruisme. Cela me semble bien plus intéressant que d’être bêtement jeune, ce qui, somme toute, n’est qu’un état qui ne reflète en rien nos qualités personnelles.

 

IMG_7868-2.jpg

Robe et sac Bottega Veneta – Escarpins Louis Vuitton – Lunettes de soleil Tom Ford

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.