BEAUTIFUL PEOPLE

“Beautiful People” d’Alicia Drake est une merveille de livre pour qui s’intéresse à l’histoire de la mode. Sous titré “Saint Laurent, Lagerfeld : splendeurs et misères de la mode”, ce livre a fait scandale à sa sortie en 2006 car il est tellement fouillé et documenté que Lagerfeld tenta d’en interdire la sortie.

Pour être honnête, je vois mal ce qui a pu provoquer l’ire du “King Karl”. Ce livre passionnant, d’une précision et d’une neutralité rares, brosse les parcours professionnels et les chemins de vie de Lagerfeld et de Saint Laurent, qui débutèrent au même instant lors du concours du Secrétariat International de la Laine de 1954 (dont ils gagnèrent chacun un premier prix), furent très bons amis puis concurrents féroces.

Au-delà de la description des évolutions professionnelles de ces deux génies de la mode, l’intérêt de “Beautiful People” réside clairement dans l’analyse de leur dimension humaine, que tente de pénétrer Alicia Drake.

Les deux parcours sont en réalité aux antipodes l’un de l’autre, tant sur un plan professionnel que personnel.

Là où Lagerfeld n’arrivera jamais à imposer son propre nom, Saint Laurent fera du sien un sanctuaire.

Là où Lagerfeld sera un perpétuel caméléon et un touche-à-tout de génie, Saint Laurent sera l’artisan forcené d’un style immédiatement reconnaissable et peut-être répétitif.

Là où Lagerfeld refusera les attaches et les addictions, Saint Laurent n’aura d’autres pôles que Pierre Bergé et les drogues.

L’un hyperconscient et clinique, l’autre inconscient et émotionnel. Quel duo détonnant.

Les deux parcours professionnels seront couronnés de succès absolu, pour des raisons totalement différentes. Les deux chemins de vie seront sur un plan humain et émotionnel un naufrage absolu, pour des raisons diamétralement opposées. Dieu que la vie est étrange.

Je ne pouvais illustrer cet article que par des photos prises devant le musée de la mode de Paris, le Palais Galliera – en manteau Saint Laurent 😉

Manteau YSL – Escarpins Dior – Sac à main Renaud Pellegrino – Gants Agnelle