MUSÉE YSL

En 1974, la maison Yves Saint Laurent déménage du 30 bis rue Spontini au 5 avenue Marceau, dans un hôtel particulier Second Empire. Yves Saint Laurent passera presque trente ans dans ce lieu, à préparer ses collections.

Lors d’une conférence de presse le 7 janvier 2002, Yves Saint Laurent annonce la fermeture de sa maison de haute-couture. Deux ans après, la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent ouvre ses portes.

Pour la collection Automne-Hiver 1965, Yves Saint Laurent s’inspire du peintre Piet Mondrian. Cette collection avant-gardiste recevra un accueil enthousiaste.

Le style Saint Laurent est peut-être défini par des modèles emblématiques, comme le smoking ou la saharienne, mais l’homme Saint Laurent a souvent exploré l’histoire de la mode. Inspiré par le Moyen-Age, la Renaissance ou encore les Années 20, il a vite compris que le vêtement reflétait souvent, sinon toujours, les changements sociaux.

La robe de mariée est toujours le moment le plus attendu de tout défilé. En 1965, Yves Saint Laurent portait son regard vers la Russie et ses matriochkas.

Une robe de mariée n’est finalement pas toujours blanche.

En 1969, Yves Saint Laurent demande à un sculpteur, Claude Lalanne, de créer une série d’accessoires « imprimés ».

Claude Lalanne fait des moulages du buste et de la taille de Verushka. Cette armure anthropomorphique faite de métal et de tissu est une combinaison unique de force et de douceur.

Comme l’a dit un jour Yves Saint Laurent, « j’aime qu’une robe soit simple, et un accessoire fou ».

Et voici le cœur de la maison de haute-couture : le Studio. Une pièce neutre, avec un grand miroir. Les dessins étaient donnés ici aux chefs d’ateliers, qui produisaient une toile de coton.

Lorsque cette première toile était approuvée, les tissus étaient sélectionnés, la confection débutait et l’accessoirisation venait parachever l’ensemble.

Site Internet du musée YSL