SILENCE ASSOURDISSANT

J’imagine qu’il n’y a là rien de très surprenant : je réfléchis, de manière générale, un tout petit peu trop sur une vaste variété de sujets – du développement émotionnel de mes enfants à la géostratégie mondiale – ce qui donne un spectre assez large, vous me l’accorderez.

Dieu merci, parfois – oui parfois – je n’ai rien de très significatif ou valable à dire ou écrire – et je sais que cela vous convient très bien.

Parfois, oui parfois, je veux juste tranquillement admirer Paris sous la neige, embellie par ce beau manteau blanc et son silence assourdissant. Cela ramène la paix et le silence dans mon esprit et cela fait un bien fou.

L’environnement devient enchanteur, féérique, dramatique et visuellement addictif (c’est aussi un bazar absolu, mais ne gâchons pas notre plaisir, ne parlons pas de cela).

Manteau Weill – Bottes Stuart Weitzman – Lunettes de soleil Chanel – Gants vintage