LES JARDINS DU LUXEMBOURG

L’on dit certes le Parc Monceau, le Parc Montsouris ou le Parc des Buttes-Chaumont, mais il s’agit bien, au Luxembourg, de jardins, tout simplement parce que ces jardins très appréciés des Parisiens sont les jardins d’un palais, le Palais du Luxembourg (le nom de son propriétaire d’origine), ou Palais d’Orléans (le nom de la branche Orléans, propriétaire par la suite).

Ces jardins viennent former un beau parterre vert à l’arrière du Palais du Luxembourg, qui, avant d’être le siège du Sénat actuel, était la demeure de la régente Marie de Médicis, veuve de Henri IV et mère de Louis XIII.

Marie de Médicis rase purement et simplement les bâtiments d’origine pour poser, en 1615, la première pierre de ce qu’elle souhaite être sa demeure, italianisante car s’inspirant largement du Palais Pitti : de la pierre bossée plutôt que le mélange de pierre de taille et de briques rouges à la mode à l’époque.

Les travaux ne sont pas terminés lorsqu’elle doit s’exiler sur ordre de son fils, suite à la Journée des Dupes au cours de laquelle Louis XIII, écartelé dans une guerre de pouvoir entre son ministre Richelieu et sa mère, réitère contre toute attente sa confiance à son ministre.

La reine-mère s’exile aux Pays-Bas.

En 1642, à la mort de la reine Marie de Médicis, le Palais est légué à son fils préféré, Gaston d’Orléans, qui le transmet à sa fille, la Grande Mademoiselle.

Personnage haut en couleurs, attachante (ou dirait aujourd’hui attachiante), probablement mal éduquée par la reine-mère Marie de Médicis, alors qu’elles sont toutes deux en exil à Bruxelles, la Grande Mademoiselle fera, dix ans plus tard en 1652, tirer les canons de la Bastille sur l’armée de son cousin, le futur roi Louis XIV.

Elle partira elle aussi en exil, en Bourgogne, pour quelques temps.

Le Palais du Luxembourg, ou le Palais de l’exil, finalement.

Prison pendant la Révolution, il devient en 1799 la demeure de Bonaparte alors Premier Consul. Le Sénat conservateur s’y installe la même année et le Palais du Luxembourg y conserve depuis sa vocation parlementaire.

Parlons un peu des jardins eux-mêmes, qui sont composés de jardins à la française – dans l’axe du palais, et de jardins à l’anglaise – sur sa partie ouest. Entre les deux, des arbres arrangés en quinconce.

Les jardins abritent 106 statues, des serres, des ruches et deux fontaines, dont la très belle et très connue Fontaine Médicis.

L’ouverture des jardins vers l’ouest et non pas vers le sud dans l’axe du Palais, s’explique tout simplement par le fait que le couvent des Chartreux se dressait non loin de là – au sud.

En dépit de ses prérogatives de reine-mère et de mille tentatives de tractations, Marie de Médicis n’arrive guère à expulser les Chartreux, ne gagnant pour ses jardins qu’une centaine de mètres. Les jardins ont par conséquent dû s’étendre vers l’ouest. Marie de Médicis trépignerait probablement en voyant la belle perspective qui s’ouvre aujourd’hui vers l’Observatoire – le couvent des Chartreux ayant disparu depuis.

Les chaises – ces fameuses chaises en métal peintes en vert amande – sont légion et permettent de savourer pleinement les jardins du Luco. Elles étaient autrefois payantes : les chaisières, chargées de percevoir le prix de vingt ou trente centimes de franc selon les époques, ont disparu ; les chaises étant devenues gratuites en 1974.

Le seul prix à payer aujourd’hui est de rester à l’affut d’une chaise libre et d’y asseoir son droit – sans jeu de mots. Ce que je fais, avec grand plaisir.

Le bassin permet d’apprécier le vol des mouettes qui ont élu domicile ici.

A l’est, la rue Soufflot et le Panthéon. A cet égard, avez-vous déjà soutenu votre thèse dans un amphithéâtre donnant sur la rue Soufflot, un 21 juin, date de la fête de la musique ? Je reprends : avez-vous déjà soutenu votre thèse, pauvre petite chose devant un jury trônant sur son estrade, votre voix couverte par la musique omniprésente émanant de la rue ? Je l’ai fait 😉 C’était furieusement festif.

Manteau vintage – Robe Alberta Ferretti – Sac à main Ted Baker – Gants Agnelle – Escarpins Gucci – Lunettes de soleil Chanel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.