LE MOINS, LE MIEUX

Les tutos de maquillage et de contouring me laissent toujours stupéfaite – lorsqu’ils tombent sur mon fil Instagram. Je reste hypnotisée par les nombreuses couches de crèmes, fonds de teint et autres poudres appliquées sur la peau. Les deux viatiques de Madame Mère lors de mon adolescence : « le moins, le mieux » et « le maquillage parfait est celui qui ne se voit pas » résonnent si fort à chaque fois que je tombe sur ces tutos que j’ai mal pour ces peaux couvertes et recouvertes de maquillage, et que je crois presque les entendre hurler d’étouffement. Il y a autant de types de peaux que de personnes, mais je reste intimement convaincue qu’une peau trop maquillée subira boutons et inflammations, qu’un nouveau maquillage trop lourd viendra camoufler.

En bref, un vrai cercle vicieux, qui vient parfois s’ajouter à un autre, celui du camouflage de la personne que l’on est réellement. J’ai toujours beaucoup aimé l’idée de me ressembler à n’importe quelle heure de la journée – que ce soit maquillée le soir ou le cheveu en l’air le matin.

Bref, ceci explique que je ne sois pas une dingue de maquillage et que celui-ci se résume à une crème de jour, un coup de crayon sur les sourcils, de la poudre, et basta. Le mascara et le rouge à lèvres sont tout à fait en option.

Je suis finalement bien plus intéressée par le modelage de mon visage par la vie elle-même 😉

Pyjama La Perla – Maquillage Chanel