L’ENVERS DU DÉCOR – LIVRE 10

J’ai failli mourir lors de cette séance-photo. Oui, oui, oui. Je marchais tranquillement vers le lieu d’une séance-photo avec Cedric, mon photographe armé de son matériel pas-du-tout-discret (objectif de compétition, boite à lumière intégrée autour du flash). Sans crier gare, j’ai subitement estimé qu’une séance-photo en plein milieu des Champs-Elysées serait tout simplement… parfaite.

Quand je dis “au milieu”, c’est effectivement au milieu. Au milieu de la route, là où, d’ailleurs, il y a deux croisements.

(Tant qu’à faire : “Parce que tu comprends, il y a plus de place pour marcher

Oui mais il y a aussi plus de voitures”

“Ah ? Mais nooooon, tu vas voir, ça va aller”. Bah tiens).

Nous avons minuté le temps de chaque feu rouge, avons évité de nous faire raboter les fesses par les voitures environnantes, et Cédric a même répondu à des questions hautement techniques sur le matériel photographique à une personne qui nous a abordés. Pendant ce temps-là, les touristes prenaient en photo Cédric en train de me prendre en photo (inception, quand tu nous tiens…).

BREF. Comme d’habitude, un joyeux bazar.

C’est-à-dire que Cedric commence à être habitué car je lui fais souvent des coups pendables. Le pire a été de lui demander, 24 heures avant le départ, de me conduire jusqu’à Courchevel (un jet de caillou : 6 heures de route) pour assister à un défilé Fendi et faire des photos au passage. Nous avons passé moins de 10 heures à Courchevel. Et il m’a reconduite à Paris (ça va bien parce que Cedric aime autant conduire que prendre des photos, n’est-ce pas).

Le métier à risque, c’est surtout le sien : c’est parfois un peu rock’n roll de travailler avec moi, mais c’est toujours dans la bonne humeur. Et j’ose croire que cela se reflète sur les photos 🙂

 

Manteau Antoine & Lily – Pantalon Banana Republic – Chaussures JCrew – Gants Agnelle – Sac Loewe – Lunettes de soleil Chanel