LONDRES

Londres.

Il n’y a pas un Londres, mais une multiplicité de Londres. Cette ville tentaculaire a réussi le tour de force d’abriter en son sein mille communautés, et partant, mille quartiers.

Knighsbridge est sans conteste l’un des quartiers les plus huppés de Londres, où se trouve le magasin Harrods, Harvey Nicols et la majeure partie des navires-amiraux londoniens de grandes maisons de couture.

Knighsbridge est également sans conteste l’un des quartiers les moins représentatifs de Londres, de sa diversité et de sa richesse humaines, mais quel plaisir néanmoins de profiter du Victoria and Albert Museum et de ses belles rues uniformément paisibles…

Pour être honnête, j’admire la richesse historique de cette ville, je jalouse sa diversité sociale et son libre esprit, j’aime cette ville qui abrite trois enfants que j’aime, Axel, Liam et Noah, mais… mais je n’ai aucune affection viscérale pour Londres.

Voilà, c’est dit.

On est irlandais, dans cette famille. Je ne peux certainement pas faire preuve d’un amour inconditionnel pour Londres.

Impossible, par principe.

Néanmoins, j’ai trouvé un accord avec les enfants : nous trouvons l’humour anglais et Sir Winston Churchill absolument acceptables.

Et par-dessus tout, on aime Axel, Liam et Noah.